J'accepte

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.

Charlie's Year Redux

Nombre de joueurs : 2 Âge : 14+ Langue : EN
Condition : Neuf Référence : LW002
Charlie's Year Redux
search
  • Charlie's Year Redux
  • Charlie's Year Redux
  • Charlie's Year Redux

Charlie's Year Redux : The Last Jacobite Rebellion 1745-46 est le second jeu de la Lace Wars Series.

183,25 €
Quantité
hors-stock, généralement expédié sous 15 jours.


En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 91 points de fidélité. Votre panier totalisera 91 points de fidélité pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 9,10 €.

 
Sécurité

Paiements sécurisés avec La Banque Postale ou Paypal

 
Livraison

Livraisons par Colissimo ou Mondial Relay

 
Retours

Retours acceptés jusqu'à 14 jours après la livraison


Charlie's Year Redux est le deuxième d'une série de jeux couvrant la guerre de Succession d'Autriche. De 1741 à 1748, ce conflit relativement méconnu fit rage sur le continent européen. Les principales actions terrestres ont eu lieu dans trois théâtres : les Pays-Bas, l'Allemagne et l'Italie. Chacun des autres jeux couvre l'un de ces théâtres. Charlie's Year Redux couvre le célèbre soulèvement jacobite de 1745-46, qui a été initié par les Français, en partie comme un complot pour renverser le régime géorgien et en partie comme un stratagème pour détourner l'armée britannique de ses opérations en Flandre.

Contexte historique :
À partir de 1743, la Grande-Bretagne et la France étaient officiellement en guerre. Fin août 1745, Charles Edward Stuart, mieux connu sous le nom de Bonnie Prince Charlie, débarqua au Loch nam Uamh avec sept hommes, leva l'étendard des rois Stuart parias à Glenfinnan et rassembla une armée pour défier la puissance du roi George II. Composée de montagnards sauvages, de paysans des basses terres, de gentilshommes mécontents et de nobles jacobites purs et durs, l'armée du prétendant a vaincu les forces de la garnison locale et a mis toute l'Écosse à ses pieds. Une descente sur l'Angleterre aurait dû maintenant donner aux alliés français réticents du prince la diversion dont ils avaient besoin pour envahir. Marchant sur Londres cependant, les Jacobites ont perdu leur sang-froid après avoir atteint Derby et se sont retirés, poursuivis maintenant par les meilleurs régiments de l'armée britannique. Les Français, travaillant avec des informations périmées de quelques semaines, n'étaient toujours pas prêts à les aider.

S'affrontant à la bataille de Falkirk à l'hiver 1745, aucun des deux camps ne put l'emporter et tous deux se retirèrent pour panser leurs blessures. Cependant, le vent de la guerre avait tourné et était maintenant fermement contre les Jacks, et ils se retirèrent à nouveau dans les montagnes de l'Écosse, espérant mener une guérilla et ainsi encourager l'intervention des Français. L'idée s'est avérée irréalisable, surtout au milieu de l'hiver, et au printemps humide de 1746, l'armée britannique sous le duc de Cumberland a rencontré les forces jacobites restantes commandées par Charlie lui-même à la bataille de Culloden et les a écrasées. Tandis que l'Ecosse souffrait du feu et de l'épée du conquérant, le prince volait à travers la bruyère et, après de nombreuses aventures romantiques, s'échappait en France, pour ne jamais revenir. Ses alliés les Français ne s'en préoccupaient guère, car le retrait de l'armée britannique de Flandre leur a permis de s'emparer du port vital d'Anvers et d'un certain nombre de fortifications clés nécessaires pour mener la guerre aux Pays-Bas autrichiens. À la fin de la guerre, le prix de la cession de ces gains serait la forteresse de Louisbourg, en Nouvelle-Écosse, et la restauration temporaire de la domination coloniale française en Amérique du Nord.

Le jeu :

Charlie's Year Redux est un remake. Comme ses prédécesseurs, c'est un jeu de stratégie à deux joueurs. Vous incarnez l'un des prétendants royaux, avec toute l'Écosse et l'Angleterre comme champ de bataille. Vous devez décider quand et où engager des ressources, où feinter et où frapper. Mais vous dirigez également chaque engagement, et devez déployer vos forces pour la bataille, décider quand employer la cavalerie, quand libérer vos réserves ou s'il faut lancer une redoutable «charge des highlands». Techniquement, Charlie's Year Redux peut être considéré comme un jeu opérationnel pour l'échelle, mais à cette époque, il n'y avait pas de théorie opérationnelle de la guerre : des régiments individuels étaient temporairement regroupés en armées pour une seule campagne (souvent sans objectif clair au-delà de la recherche de la gloire par un officier aristocrate.), et le commandant de l'armée, ou même le roi lui-même, serait en charge sur un champ de bataille encore assez petit pour être embrassé dans son intégralité par un leader.

Le jeu se joue en une série de tours, chacun représentant un mois, et divisé en une série d'"opérations" discrètes par vos forces mobiles, utilisant des fortifications en garnison comme bases et points de pivot. Au fur et à mesure que les saisons changent, une variété de conditions météorologiques entravera votre prise de décision. Vous disposez de nombreuses sources d'aide, mais leur emploi dans ce « spectacle » peut ruiner vos chances de victoire ailleurs et ainsi vous faire perdre la partie. L'accent principal est mis sur le jeu de campagne, mais il existe également des scénarios historiques plus courts couvrant des parties du soulèvement et même des batailles individuelles. Le jeu de campagne est assez flexible dans ses conditions de victoire, vous permettant d'expérimenter différentes idées de victoire. Il existe également des variantes de règles de campagne.


Liste de composants et photos non contractuelles (le jeu a été fabriqué par plusieurs fabricants depuis sa parution, nous vendons l'édition fabriquée par Blue Panther depuis 2022) :

- Une carte de 24 x 18 pouces représentant l'Écosse, l'Angleterre et le Pays de Galles, dérivée d'un mélange de cartographie moderne et de cartes d'époque datant de 1715 à 1750. L'échelle est de 8,5 miles par hexagone (environ 4 lieues par hexagone).
- 840 pions représentant tous les bataillons qui ont combattu ou qui auraient pu combattre : la plupart de l'armée britannique, ses alliés hessois et hollandais, les jacobites de toute la Grande-Bretagne, y compris les féroces Highlanders, et un corps expéditionnaire français.
- Règles, graphiques, tableaux et cartes d'affichage.
- Un commentaire historique.

Vous aimerez aussi